En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Blas de Prado

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Camarena, Tolède, v. 1545  – Madrid 1599)

Peu d'œuvres de ce Tolédan, très estimé par ses contemporains, sont parvenues jusqu'à nous ; elles témoignent d'une connaissance de l'art italien contemporain. La Descente de croix (cathédrale de Valence), peinte pour l'église San Pietro de Madrid, est une transposition de la Pietà exécutée par Michel-Ange pour Santa Maria del Fiore de Florence ; la Sainte Famille avec des saints et Alonso de Villega (1589, Prado) s'inspire d'une œuvre de G. Muziano.

En 1583, il exécute avec Luis de Velasco plusieurs grisailles afin de décorer l'arc triomphal érigé pour célébrer l'entrée des reliques de sainte Léocadie à Tolède (Portrait de l'Impératrice avec le jeune Philippe III et l'Infante Isabel Clara Eugenia, Tolède, Museo de Santa Cruz). Son talent de portraitiste lui valut d'être envoyé au Maroc afin de représenter les membres de la cour du sultan. Également peintre de natures mortes, il était considéré comme le maître de Sánchez Cotán à Tolède. Plusieurs de ses dessins (Florence, Offices) révèlent d'étroits rapports avec les artistes de l'Escorial.