En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Morandini, dit il Poppi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Poppi [Arezzo] v.  1544  – Florence 1597).

Rival de Naldini et, comme lui, imitateur de Pontormo, Poppi appartient à l'atelier de Vasari et participe en 1570 au décor du studiolo de Francesco I au Palazzo Vecchio (grotesques du plafond et Vue d'une fonderie). On connaît essentiellement ses tableaux d'église, dispersés à Florence et aux environs : Immaculée Conception (Florence, S. Michele Visdimini), Crucifixion (Accademia), Présentation au Temple (Pistoia, S. Francesco), Vierge en gloire entourée de saints (Cortone, S. Agostino). L'œuvre la plus importante de Poppi est la Guérison du paralytique de S. Marco, qui fait face à la Vocation de saint Matthieu par Naldini. L'œuvre dessiné de l'artiste, essentiellement des sanguines claires, très estompées, est en référence directe au style des artistes de la première génération maniériste à Florence, comme Rosso ou Bandinelli (Louvre, Offices). La transparence de ces sanguines se retrouve dans l'allégorie de l'Âge d'or, peinte par Poppi sur une idée de Vasari (Édimbourg, N. G.). Signalons encore la présence d'une esquisse pour un tableau d'autel, le Christ chassant les marchands du Temple, à Vienne (K. M.).