En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Parrocel

Sébastien Le Prestre, seigneur de Vauban
Sébastien Le Prestre, seigneur de Vauban

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Brignoles 1646  – Paris 1704).

Après avoir étudié auprès de son frère Louis, puis à Paris, il part pour l'Italie v. 1667. Il y subit l'influence de Courtois, principal spécialiste européen de la peinture de bataille, et de Salvator Rosa. Il revient en France en possession d'une technique qui fait de lui un isolé : même dans son morceau de réception à l'Académie (Siège de Maëstricht, 1676, musée de Draguignan), dont l'organisation rappelle Van der Meulen, la touche épaisse et emportée, le goût des couleurs rares et intenses tranchent vigoureusement sur l'art de ses contemporains. Entre 1685 et 1688, l'artiste peint pour la salle à manger du roi à Versailles une série de 11 tableaux à sujets militaires (9 sont en place, les autres aux musées de Dijon et de Tours) ; en 1699, il exécute un Passage du Rhin pour Marly (Louvre) ; v. 1700, une Foire de Bezons (musée de Tours), qui ouvre la vogue des fêtes galantes. Parrocel a produit aussi quelques toiles religieuses (Prédication de saint Jean-Baptiste, may de 1694, musée d'Arras ; Saint Augustin secourant les malades, musée de Nantes), des chasses (musée d'Aix-en-Provence), des scènes de camp, des gravures. Toute son œuvre se distingue par une facture libre, un chromatisme chaleureux, un sentiment énergique et romanesque qui préfigurent Eugène Delacroix.