En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mario Nigro

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien .

Après avoir débuté dans l'activité scientifique à l'université de Pise, il commence à peindre en 1948 et, travaillant d'emblée dans la voie de l'abstraction géométrique, il adhère au Movimento Arte Concreta qui venait d'être créé à Milan. En 1950, Tableau à damier blanc et noir présente une structure régulière en damier avec des contrastes de valeur qui doit beaucoup à Mondrian et plus encore à la période du Bauhaus de Josef Albers. En 1950-1951, il commence sa série intitulée " structure rythmique : espace total " dont la structure, constituée de formes et de couleurs entrelacées, permet la création d'un espace original tout en annulant l'espace traditionnel par un jeu de superpositions. En 1958, Nigro quitte son activité professionnelle à l'hôpital de Livourne pour se consacrer exclusivement à la peinture et s'installe à Milan. Depuis 1975, sa recherche est fondée sur le concept de " temps total ". Ses œuvres sont alors composées, selon un programme conçu à l'avance, de tirets obliques disposés régulièrement en quinconce, qui divisent le champ du tableau et créent des rythmes soumis à des accélérations et à des ralentissements. À partir de 1978, il élargit sa conception à l'espace entier en peignant directement sur le mur ses structures (Métaphysique de la couleur) sans pour autant abandonner la toile ou d'autres supports (Rembrandt, 1991).