En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Neroccio dei Landi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Sienne 1447  – id.  1500).

Élève de Vecchietta, il fut quelque temps associé à Francesco di Giorgio Martini, partageant son atelier jusqu'en 1475. Parmi les peintres qui évoquent, plutôt par leur lyrisme que par leurs moyens intellectuels, le climat de la Renaissance toscane, Neroccio jouit d'une particulière considération, par la grâce souriante et un peu ingénue avec laquelle les vieux motifs de l'élégance siennoise se mêlent (en accord avec l'exemple fourni par Francesco di Giorgio) aux thèmes nouveaux recueillis à Florence (Lippi, Verrocchio, Botticelli) ou puisés chez les miniaturistes du Nord, actifs à Sienne aux environs de 1470 (Liberale da Verona, Girolamo da Cremona). Son plus ancien tableau daté est le triptyque représentant la Madone entre saint Bernardin et saint Michel (Sienne, P. N.) de 1476 ; mais il avait déjà alors donné peut-être le meilleur de lui-même dans des œuvres peintes à l'époque de sa collaboration avec Francesco di Giorgio : Scènes de la vie de saint Benoît (Offices), Annonciation (New Haven, Yale University Art Gal.). Sa très abondante production postérieure ne présente guère de variations importantes, comme le montre la Madone et l'Enfant avec six saints (1492, Sienne, P. N.), exception faite pour le surprenant Portrait de femme peint peut-être dans les dernières années de sa vie (Washington, N. G.). Parmi ses œuvres, on peut citer de nombreuses variantes sur le thème de la Vierge à l'Enfant avec des saints, à mi-corps (Sienne, P. N. ; Settignano [Florence], Fondation Berenson ; Philadelphie, Museum of Art ; Metropolitan Museum ; musée d'Utrecht ; Louvre) ; Vierge à l'Enfant au chardonneret (Cleveland, Museum of Art), un panneau de la Biccherna (la Vierge recommandant Sienne au Christ, 1480, Sienne, Archivio), la Vierge et l'Enfant entre deux saints (Washington, N. G.) et Claudia Quinta (id.), peint avec la collaboration du Maître de Griselda.