En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ernst Wilhelm Nay

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et dessinateur allemand (Berlin 1902  – Cologne 1968).

Influencé par Matisse, Chagall et le cercle du Sturm, il peint en autodidacte jusqu'à ce qu'il obtienne une bourse en 1925 grâce à Karl Hofer, dont il suivra les cours à l'Académie de Berlin. Ayant exposé pour la première fois en 1925, il séjourne à Paris (1928), à Rome (1930-31), puis à Oslo (1936-37) chez Edvard Munch, dont il subira l'influence. Les premières œuvres de Nay relèvent du courant néo-réaliste expressionniste de l'époque avec une tendance vers l'Abstraction, notamment dans les relations formelles fortuites. À partir de 1934, la couleur devient l'élément essentiel de la composition, engendrant un jeu de formes plus librement imaginatives et symboliques, pour devenir totalement non figuratives après la guerre. L'artiste appuie, dès lors, sont style sur des principes tantôt biomorphiques, tantôt géométriques, formes et couleurs élémentaires, habilement constractées, animant ses œuvres d'un dynamisme puissant (Dominante bleue, 1951, musée de Hanovre). En 1960, il réalisa une grande composition murale pour le hall de l'Institut de chimie de l'université de Fribourg-en-Brisgau.

Nay est représenté notamment dans les musées de Bâle, Brême, Düsseldorf, Hambourg et Munich. Une rétrospective lui a été consacrée (Édimbourg, Cologne) en 1991.