En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jaap Nanninga

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Winschoten 1904  – La Haye 1962).

Après des études à l'Académie libre de Groningue où il est influencé par les peintres du groupe De Ploeg (" l'Équipe "), proche de l'Expressionnisme allemand, il séjourne à Amsterdam (1933-1939) et voyage en Allemagne et en Pologne. En 1939-40, il fréquente l'Académie de La Haye, où il s'installera définitivement en 1948 après un séjour à Cagnes et en Afrique du Nord. Son univers, imprégné de poésie et de nostalgie pour les pays lointains, témoigne d'un caractère mélancolique et vulnérable. Nanninga fut d'abord l'auteur de portraits, de paysages, de natures mortes dans un style impressionniste, puis, v. 1940, expressionniste. Il trouva sa voie tardivement, v. 1950, en particulier grâce aux contacts qu'il eut à Paris avec Geer Van Velde. Ses compositions, de plus en plus sobres (Tao, 1951), tendent vers une géométrisation plus poussée après 1952, par des agencements de plans colorés, et, à partir de 1954, touchent à l'abstraction dans des compositions où quelques formes se lient à des plans colorés faiblement entourés de lignes sombres : Mon abri (1959, Groningemuseum, Groningen) ; Organiste (1960, Amsterdam, Stedelijk Museum) ; Composition avec figure (1960, Eindhoven, Stedelijk Van Abbemuseum). En 1957, il est présent à la biennale de São Paulo et à la biennale de Venise. Bien qu'intéressé par les expériences de Cobra à Amsterdam, Nanninga resta à l'écart du groupe. Une exposition rétrospective de son œuvre a eu lieu en 1962-63 à Rotterdam, B. V. B. et à La Haye, Gemeentemuseum.