En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître du Retable de Litoměřice

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre tchèque (xve-xvie s. ).

Auteur de panneaux et de fresques, il travailla à Prague et fit vraisemblablement partie du groupe d'artistes employés par la Cour entre 1495 et 1520 environ. Appartenant à la génération précédente, celle des peintres du règne de Vladislas II (atelier du Maître du Retable de Křivoklát, 1485-1490), orientée vers la Flandre, il passa, avant 1502 probablement, un certain temps en Basse-Autriche et à Vienne, où il connut les œuvres de R. Frueauf le Jeune et de Jörg Breu. De retour à Prague, il exécuta le Retable de Litoměřice entre 1501 et 1505 (musée de Litoměřice). Plus tard, on pense qu'il visita Venise, où il fut surtout frappé par la série de tableaux représentant le miracle de la Sainte Croix, de la Scuola San Giovanni Evangelista, et par l'Histoire de sainte Ursule, de Carpaccio. De 1506 date son portrait d'Albrecht de Kolowrat, premier portrait tchèque de style Renaissance ; entre 1506 et 1508, l'artiste réalise un de ses chefs-d'œuvre, une série de peintures murales décorant la chapelle Saint-Venceslas, à la cathédrale Saint-Guy de Prague, également de style Renaissance. Du tableau votif commandé par Jan de Wartemberk, nous ne connaissons qu'une copie plus récente (musée de Prague) ; entre 1505 et 1510, le peintre exécuta le Triptyque de Strahov (id.). D'un autre grand retable, seul un fragment représentant Saint André est conservé (av. 1510, musée de Brno). Après 1510, le groupe des artistes travaillant pour la Cour se désagrégea, et le Maître du Retable de Litoměřice dut satisfaire une clientèle bourgeoise. Entre 1510 et 1515, l'artiste peignit un retable pour l'église Notre-Dame-de-Týn, à Prague (2 volets au musée de Prague). En collaboration avec les membres de son atelier, il réalisa encore un Retable de la Sainte-Trinité (1515-1520, id.). Cet artiste est le plus grand peintre tchèque du Gothique tardif et il est un des promoteurs de la Renaissance au nord des Alpes, exerçant une très grande influence sur l'école du Danube.