En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de Saint Gilles

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre franco-flamand (actif à Paris à la fin du xve s. ).

Cet artiste, d'origine inconnue, s'est sans doute formé en Flandre auprès de Van der Goes. Il a certainement été établi à Paris, car plusieurs de ses œuvres ont pour cadre des vues très exactes de monuments de Paris ou des environs. En outre, ses compositions, aérées et tranquilles, ses visages, réguliers, sont d'esprit français. L'artiste tire son nom de 2 panneaux représentant la Messe de saint Gilles et Saint Gilles et la biche (Londres, N. G.). Deux autres panneaux, dont les sujets sont controversés, devaient faire partie du même ensemble iconographique, sinon du même retable : Saint Leu guérissant les enfants, autrefois " Conversion d'un arien par saint Remi ", et Baptême d'un prince par un évêque, autrefois " Baptême de Clovis par saint Remi " (Washington, N. G.). Les 4 panneaux ont pu être peints pour l'église Saint-Leu-Saint-Gilles de Paris, vers 1500. On attribue également au Maître de Saint Gilles une dizaine de tableaux, dont 2 Portraits d'un homme et d'une femme (musée Condé de Chantilly), un Saint Jérôme au désert (musées de Berlin) une Arrestation du Christ (Bruxelles, M. R. B. A.), une Vierge à l'Enfant (Louvre).