En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

José Luzán Martínez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Saragosse  1710  – id.  1785).

Luzán est surtout mentionné comme le premier maître de Goya (qui, d'ailleurs, par la suite, semble l'avoir ignoré). En fait, vers le milieu du xviiie s., Luzán est la figure dominante de la peinture aragonaise encore trop peu étudiée. D'une famille d' " hidalgos ", protégé des Pignatelli, qui le pensionnent pour étudier en Italie, c'est à Naples qu'il travaille de 1730 à 1735, avec un disciple de Solimena, Giuseppe Maestrolo. Au retour, il séjourne quelque temps à Madrid, où il obtient le titre — purement honorifique — de peintre de la maison royale. Revenu à Saragosse, il installe chez lui une école de dessin florissante, où passeront Bayeu et Goya. De ses nombreuses peintures pour les églises de Saragosse et de toute la région, les plus accessibles sont celles qui décorent la cathédrale (la Seo) : les Saints de la sacristie et surtout les très grands tableaux de la chapelle S. Miguel (Apparition de la Vierge à Saragosse, Prise de Saragosse par Alphonse le Batailleur). Avec assez de verve et de mouvement, ils affirment la persistance d'une manière spontanée, contrastée, d'une exécution parfois brutale, issue de Ribera et de Giordano, à laquelle l'Aragon restera fidèle jusqu'à ce que González Velázquez, revenu d'Italie en 1753, apporte un style plus chatoyant et gracieux, celui de Giaquinto.