En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jörg Kölderer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et architecte autrichien (Tyrol, seconde moitié du xv e s.  – Innsbruck 1540).

Kölderer est moins important comme personnalité proprement créatrice que comme chef d'un atelier qui travailla pour l'empereur Maximilien, et dont les productions principales sont les Miniaturen mit dem Triu[m]phzug Maximilians (Albertina), peintes sur parchemin. Ces miniatures, certainement exécutées par plusieurs artistes, devaient servir de projets pour des gravures sur bois et doivent avoir été achevées en 1512. On y décèle une forte affinité stylistique avec les œuvres contemporaines d'Altdorfer, ce qui put faire supposer que le jeune Altdorfer avait été influencé par l'atelier de Kölderer. Le fait que des œuvres signées K. S. (Darstellungen von Geschützen, Waffen und Landsknechten, " Représentations de canons, d'armes et de lansquenets "), suivant deux graphies (Vienne, B. N., et Munich, Staatsbibl.), montrent un style plus archaïque et très descriptif, laisse supposer que c'est Altdorfer, au contraire, qui a suscité ce nouveau style de miniatures. Il ne reste pratiquement rien des travaux d'architecture de Kölderer, qui, après la mort de Maximilien, dirigea l'édification de son tombeau.