En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maximilian Kurzweil

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur autrichien (Bisenz, Moravie, 1867  – Vienne  1916).

Élève à l'Académie des beaux-arts de Vienne de 1886 à 1895, il fréquenta aussi à Paris l'Académie Julian de 1892 à 1894. À partir de cette époque, il séjourna chaque année de longs mois sur la côte bretonne, dans la colonie de peintres de Concarneau. Il fut l'un des fondateurs de la Sécession viennoise, qu'il abandonna en 1905 à l'instar de Klimt et de ses adeptes. Il joua un rôle important à la Kunstschau de 1908 et à l'Internationale Kunstschau de 1909, toutes deux sous la direction de Klimt. Kurzweil est le plus " français " des peintres viennois de son époque. Premier représentant autrichien de l'Impressionnisme pur, il montre une prédilection marquée pour les aplats inspirés de Vuillard, de Bonnard et de Marquet. Ses œuvres principales sont la Dame à la robe jaune (1899, Vienne, Historisches Museum) et Martha Kurzweil au bord de l'eau à Pont-Aven (v. 1900, Vienne, caisse d'épargne). Tirant parti de la technique de la gravure sur bois, il donna des estampes d'une grande expressivité par leur stylisation poussée.