En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sigismond Kolozsvári, dit Kolos-Vary

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français d'origine hongroise (Bánffy-Hunyad 1899-? 1983).

Il suit les cours de l'École supérieure des arts décoratifs de Budapest en 1915, puis voyage en Europe (Italie). En 1926, après un voyage en Suisse et une escale en Espagne, il s'installe en France. On trouve alors dans son œuvre des éléments empruntés à l'Expressionnisme et au Cubisme (Nu, 1926), mais il évolue vers une plus grande liberté de la touche, qui devient enveloppante. Il revient, en 1936, à une synthèse géométrique, sans abandonner le sujet ; l'accent expressionniste, proche de celui de Picasso à la même époque, donne du caractère à des sujets qui témoignent d'une fidélité permanente à la réalité : Fillette et lampe à pétrole (1937-38). Ce n'est que progressivement, et sans abandonner les données d'un réel synthétique, que Kolos-Vary parvient, entre 1955 et 1960, à l'expression plastique qui est restée la sienne et qui s'est épurée à mesure que la couleur assume davantage l'expression des éléments : Arrière-saison (1965), À vingt minutes de Port-Saïd (1966).