En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Klossowski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et écrivain français (Paris 1905-Paris 2001).

Issu d'une famille d'artistes et de lettrés (il est le frère de Balthus) qui le met en contact avec les milieux intellectuels, ses premières activités seront littéraires malgré une pratique épisodique et confidentielle du dessin. Il sera secrétaire de Gide, lié aux mouvements philosophiques en marge du surréalisme (Contre-Attaque, Collège de sociologie). Ces années d'apprentissage s'achèvent sur une tentative de vie monastique durant l'Occupation. En 1953 commence la parution du cycle romanesque de Roberte avec Roberte ce soir, qu'il illustre de six dessins. Mis à part quelques portraits, et quand bien même, au tournant de 1970, elle prend le pas sur son œuvre littéraire, sa pratique, exclusivement vouée aux crayons, exploitera seulement les épisodes de ses écrits et en majorité ceux de la Révocation de l'édit de Nantes (1959). Variations ou redites, en grandeur nature, des aventures de Roberte ou du Baphomet, exégèses érotiques sur fond d'érudition théologique, ses " grandes machines " sont, plus que des dessins d'écrivain, des recherches de ces images mentales ou visions, antérieures à toute écriture (Roberte et les Barres parallèles n° 8, 1984). Klossowski expose depuis 1967 dans diverses galeries. Il a participé à " Alibis ", au M. N. A. M. de Paris (1984). Des rétrospectives lui ont été consacrées : Berne, Kunsthalle (1981) ; Nice, musée Chéret (1982) ; M. A . M. de la Ville de Paris (1989) ; Paris, M. N. A. M. (1990). Ses dessins ont été présentés (Genève, musée d'Art et d'Histoire ; Bruxelles, musée d'Ixelles) en 1996.