En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Friedrich Georg Kersting

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Güstrow 1785  – Meissen 1847).

Il fut élève, de 1805 à 1808, de l'Académie de Copenhague, puis de celle de Dresde, où il se lia d'amitié avec C. D. Friedrich (avec qui il fit un voyage dans le Riesengebirge [mont des Géants]), J. C. Dahl et Carus. Il fut nommé professeur de dessin à l'Académie de Dresde. En 1812-13, il prit part à la guerre de libération (contre les armées napoléoniennes). Nommé en 1816 professeur de dessin à Varsovie, il fut, à partir de 1818, directeur de la section de peinture à la manufacture de porcelaine de Meissen. Outre des portraits (Autoportrait, 1811, musée de Weimar), il a peint surtout de calmes intérieurs bourgeois (la Brodeuse, 1812, musée de Weimar), animés de subtils effets de lumière, avec des figures très dessinées qui trahissent l'enseignement qu'il reçut à Copenhague. Il fit à plusieurs reprises le portrait de son ami le peintre C. D. Friedrich au travail dans son atelier (1811, Hambourg, Kunsthalle ; v. 1811, musées de Berlin ; v. 1819, musée de Mannheim).