En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bernardo Keil

dit Monsù Bernardo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre danois actif en Italie (Elseneur 1624  – Rome 1687).

Ce nom dérive de la forme italianisée Bernardo Cailo ; le vrai nom du peintre, d'après Baldinucci, était Eberhard Keilhau, et il était connu en Italie sous le surnom de " Monsù Bernardo ". Si les tableaux de Bernardo Keil, longtemps attribués à Antonio Amorosi, sont, à la suite des études de Longhi, aisés à reconnaître, la biographie de l'artiste est moins sûre. Il travailla chez Marten Van Steenwynkel à Copenhague, puis fut l'élève de Rembrandt à Amsterdam (1642-1644). Présent à Venise de 1651 à 1654, puis à Bergame, à Milan, à Ravenne, Keil arrive à Rome en 1656 et semble s'y être fixé jusqu'à sa mort.

Ses nombreux tableaux (Famille dans un intérieur, Rotterdam, B. V. B., Jeune Homme aux fleurs, Rome, Gal. Pallavicini ; deux Scènes de genre, Boston, M. F. A.) sont d'une exécution libre, voisine de celle de Fetti, mais plus fluide et déliée. Leur originalité réside toutefois dans les sujets, populaires et rustiques, qui donnent une place de choix à l'artiste parmi les réalistes étrangers travaillant en Italie, entre les peintres de bambochades et Todeschini.