En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lajos Kassák

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et écrivain hongrois (Ereskújvár 1887 – Budapest 1967).

C'est en voyageant notamment en Europe et à Paris que Kasśak effectue sa formation : il a, en 1909, des contacts avec Apollinaire, Delaunay, Picasso et Modigliani. Il commence dès ce moment son activité d'écrivain. En 1912, il rencontre Marinetti. En Hongrie, il édite la revue Tett (" l'Action "), puis fonde, en 1915, le groupe Ma et publie, en 1916, la revue du même nom avec Sandor Bortnyik et Béla Uitz. En 1919, après l'échec de la révolution de Budapest, il émigre à Vienne, où il poursuivra jusqu'en 1925 la publication de sa revue, à laquelle collaboreront aussi bien Arp que Kurt Schwitters, Lissitsky, Walden et Archipenko. En 1921, il a sa première exposition personnelle à Vienne : ses œuvres sont alors marquées par le Constructivisme et sont directement issues du vocabulaire de Malévitch et de Lissitsky. Les formes qu'il emploie évoluent vers la construction architecturale : ses œuvres s'intitulent Bildarchitektur. À cette époque, il réalise également des collages, d'inspiration dadaïste-constructiviste. En 1922, il publie, avec Lãzló Moholy-Nagy, le célèbre Buch neuer Künstler, un libre publié en hongrois, en allemand et en anglais, qui dresse un bilan des principales tendances de l'art contemporain. À ce moment-là, Kasśak se trouve à Berlin : il a une exposition à la galerie Der Sturm et publie ses premiers poèmes dadaïstes. Il rentrera en 1926 à Budapest. En 1927, il fonde, avec Kurt Schwitters, le Ring neuer Werbegestalter (" le Cercle des nouveaux graphistes publicitaires "), qui réunit les principaux artistes s'occupant de publicité en Allemagne et en Europe centrale. Il publiera ensuite, de 1928 à 1938, à Budapest, la revue Munka (" Travail "), puis cessera de travailler.

Après 1950, il recommencera son activité de peintre dans la direction de la peinture abstraite et géométrique.