En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Franciscus Gysbrechts

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand ( ?) [actif soit à Anvers, soit à Leyde au xviie s.].

Deux peintres du nom de Gysbrechts sont mentionnés comme membres de la gilde de Saint-Luc à Anvers, l'un en 1637, l'autre en 1676. Un peintre du même nom est inscrit dans la corporation des peintres à Leyde en 1674. Les natures mortes signées Franciscus Gysbrechts, dont la personnalité demeure énigmatique, sont peu nombreuses. Elles représentent des Vanités et des compositions en trompe-l'œil qui ressemblent à celles de Cornelis Norbertus Gysbrechts (Vanitas, Trompe-l'œil, Hambourg, Kunsthalle).