En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Guichard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Lyon 1806  –id.  1880).

Arrivé jeune à Paris (1819), il fut élève d'Ingres et de Delacroix avant de partir pour Rome, en 1835, où il resta cinq ans. Revenu en France, il partagea son existence entre Paris et Lyon et s'intégra dans le mouvement romantique. Son art, qui se voulut brillant, semble aujourd'hui quelque peu superficiel (le Rêve d'amour, 1835, musée de Lyon). Il nous retient davantage par des esquisses brossées avec une vivacité évocatrice de Carpeaux (le Bal à la préfecture, id.). Peintre officiel, il reçut commande de tableaux pour des églises (Adoration des mages, 1845, Paris, Saint-Germain-l'Auxerrois) et participa aux côtés de Delacroix à l'achèvement de la décoration de la galerie d'Apollon au Louvre (1851). Il fut un moment le maître de Berthe Morisot, celui de Bracquemond et, à Lyon, où il fut directeur de l'École des beaux-arts, celui de Seignemartin.