En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexandra Exter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre russe (Belostok, près de Kiev, 1882  – Fontenay-aux-Roses 1949).

De son nom de jeune fille Grigorievitch, elle épouse en 1908 son cousin Nicolas Exter. Elle se forme à l'école des Beaux-Arts de Kiev, séjourne dès 1908 à Paris et est introduite dans le milieu cubiste (Picasso, Braque, Apollinaire) et, par A. Soffici, auprès des futuristes Marinetti et Papini. Voyageant régulièrement entre Paris et Moscou, elle assure le contact entre les milieux d'avant-garde français et russe jusqu'à la guerre, et les œuvres qu'elle exécute au cours de cette période relèvent du Cubisme influencé par Léger (les Ponts de Paris, 1912). Par la suite, elle opère une synthèse cubo-futuriste mêlée à la découverte du suprématisme de Malevitch, mettant l'accent sur le dynamisme de la composition (Dynamique des couleurs, v. 1918, Cologne, musée Ludwig). Elle commence, la même année, à travailler pour le théâtre (décors et costumes pour Salomé, d'Oscar Wilde), pour le théâtre Kamernyi (Moscou, musée Bakhrouchine). Elle enseigne au Vhutemas de Moscou (1921-22). En 1924, A. Exter crée les décors et costumes du film Aélita de J. Protozanov. En 1925, elle s'établit à Paris, enseigne dès l'année suivante à l'Académie de Léger (Composition puriste, 1925, Düsseldorf), dont la conception de la couleur est proche de la sienne. Elle fournit divers décors et costumes pour le théâtre (Don Juan, 1929, ballet de E. Krüger à Cologne). Son œuvre peint s'attache à réaliser une synthèse constructiviste originale entre les lignes-forces de la composition et des plans colorés dynamiques (Constructions de surfaces planes selon le mouvement de la couleur, 1918, Ludwigshafen, Wilhelm-Hack Museum). La gal. Léonard-Hutton (New York) lui consacra une exposition en 1975 ; une autre manifestation, " Alexandra Exter e il teatro da camera ", a eu lieu en 1991 en Italie (Rovereto).