En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Asher Brown Durand

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur américain (Jefferson Village, auj. Maplewood, New Jersey, 1796  – id.  1886).

Il fut l'un des fondateurs du paysage aux États-Unis et de l'Hudson River School. D'abord graveur, élève de son père (un huguenot d'origine française) puis de Peter Maverick (1780-1831) à New York, il s'associa avec ce dernier (1817) et devint rapidement le graveur le plus en vue de l'école américaine ; il fut ainsi chargé de graver la Déclaration d'indépendance de Trumbull, ce qui lui prit trois ans (1820-1823) et lui apporta la fortune et le succès, ou, plus tard, l'Ariane endormie de Vanderlyn (1855), que d'aucuns jugèrent supérieure à la peinture originale. Il publia également en 1827 un album de planches sur le Paysage américain, avec un texte du poète W. C. Bryant. En 1840-41, il voyagea en Europe et séjourna en France. Il se tourna peu après vers la peinture, s'orientant progressivement vers le paysage. Son œuvre la plus connue fut exécutée en souvenir de Thomas Cole, récemment disparu, représenté en compagnie de Bryant (Kindred Spirits, 1849, New York, Public Library).

Vers 1850, son style devient plus réaliste et se rapproche de celui des maîtres néerlandais du xviie s. ainsi que de celui des peintres de Barbizon. Comme son compatriote le philosophe Emerson, Durand devint à la fin de sa vie le champion de la nature américaine, dont il vante les beautés encore vierges : le Lac George (Boston, M. F. A.). Il avait publié en 1855 ses Letters on Landscape Painting, primitivement des articles pour le magazine The Crayon, où il résume les principes de l'Hudson River School. Fondateur de la N. A. D., il en fut le président de 1845 à 1861.