En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christo Javacheff, dit Christo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste américain d'origine bulgare (Gabrovo, Bulgarie, 1935).

Après des études à l'Académie des beaux-arts de Sofia (1952-1956), au cours desquelles il participe aux travaux d'" agencement " du paysage le long du trajet de l'Orient-Express, Christo passe à l'Ouest (1956) et s'installe à Paris (1958). Dans l'ambiance du courant des " Nouveaux Réalistes ", il réalise ses premiers empaquetages d'objets, bouteilles, meubles, magazines (Empaquetage, 1959, Marseille, musée Cantini), sous des plastiques transparents ou des tissus opaques (Panneaux de signalisation emballés, 1963, musée de Mönchengladbach). En 1961, à Cologne, il expose ses premières structures de barils et de rouleaux de papier dissimulés sous une toile goudronnée, barils dont il se ressert en 1962 pour le Rideau de fer, où 240 bidons de pétrole barrent la rue Visconti à Paris sur 4,5 mètres de hauteur. Cet intérêt pour la surface des matériaux se retrouve en 1963 dans les vitrines de magasins oblitérées par des papiers ou des tissus, suivies, après son installation à New York en 1964, des premières devantures. Après les premiers travaux monumentaux, tels les empaquetages d'air (Empaquetage de 5 600 m³ d'air pour la Documenta de Kassel, 1968), Christo, qui depuis 1961 projetait l'empaquetage d'édifices publics, peut réaliser en 1968 l'empaquetage du Kunsthalle de Berne. Passant de l'espace urbain à l'espace naturel, il réalise, dans la lignée du Land Art, l'empaquetage de deux kilomètres de plages rocheuses en Australie (Little Bay, 1969), suivi en 1972 par le Rideau dans la vallée, à Rifle, Colorado, puis par la Barrière qui court (1976), rideau de tissu de 40 kilomètres de long tendu en Californie. Par la suite, il poursuit ses réalisations d'empaquetages de monuments urbains (Pont-Neuf, 1985, Paris ; Reichstag, Berlin, 1995) ou de lieux naturels (Îles entourées, 1983, Floride), toujours préparés par de très nombreux dessins ou collages, et généralement autofinancés. Présent dans de très nombreuses collections publiques, son œuvre a fait l'objet d'importantes expositions à Cologne, musée Ludwig (1981), et à Nice (M. A. C.), 1989.