En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Merritt Chase

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Williamsburg, auj. Ninevah, Indiana, 1849  – New York 1916).

Il étudia tout d'abord avec Benjamin Hayes à Indianapolis (1868) et J. O. Eaton à New York à la N. A. O. (1870) avant de se rendre en Allemagne, en 1872, où, bien qu'élève de Karl von Piloty et d'Alexander Wagner à la Münchner Akademie, il subit surtout l'influence de Wilhelm Leibl (1872-1876). Il visita ensuite l'Italie, en particulier Venise, avec Duveneck et Twatcham, alors également à Munich. Il revint à New York en 1878 et consacra une grande partie de sa vie à enseigner, tout d'abord à l'Art Students League, puis à la Chase School of Art, qu'il fonda en 1896 (connue aussi sous le nom de New York School of Art, 1898-1908), à la Pennsylvania Academy of Fine Arts, et enfin à la Summer School, qu'il créa à Shinnecock, Long Island, tous lieux d'un enseignement rompant avec la tradition. Charles Sheeler, Morton Schamberg et Georgia O'Keeffe furent au nombre de ses élèves. Ses activités de professeur, des voyages en Europe, ne l'empêchèrent pas de laisser une production considérable (plus de 2 000 œuvres), qui atteste une grande fermeté de style. Il peignit portraits et natures mortes (surtout à ses débuts) aussi bien que scènes d'intérieur et paysages. L'influence des maîtres anciens qu'il admirait — Hals, Velázquez, Tintoret —, liée aux pratiques de l'école de Munich, se retrouve dans une toile telle que An English Cod (1904, Washington, Corcoran Gal.), brossée avec vigueur et brio. Ses paysages (Near the Beach, 1895, musée de Toledo) révèlent l'influence de l'Impressionnisme (Chase encourageait ses étudiants à peindre en plein air), mais n'en acceptent cependant pas tous les principes.

Chase fut célèbre et honoré de son vivant. Personnalité prépondérante dans le milieu artistique new-yorkais, il conseilla de nombreux collectionneurs (c'est sur son avis que J. A. Weir acheta pour Erwin Davis les deux premiers Manet entrés aux États-Unis, la Femme au perroquet et l'Enfant à l'épée du Metropolitan Museum de New York). Son œuvre est bien représentée dans les musées américains. Une de ses toiles, Jeune Fille en blanc, se trouve au musée d'Orsay.