En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Charlot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1898  –Hawaï 1979).

Après avoir fréquenté l'École des beaux-arts de Paris, Charlot, fasciné par le Mexique, s'y installe en 1921. Il est aussitôt intégré au mouvement muraliste et Rivera le recrute en 1922 comme assistant sur le chantier de l'École préparatoire de Mexico, lui confiant aussi un décor mural. Charlot y expérimente la technique de la fresque et opte pour un thème historique, intelligible à tous, le Massacre au Temple Majeur, que sa composition solidement structurée apparente au cubisme et, plus encore, à Uccello. Ce sens de la construction comme la sensation de pesanteur qui en résulte caractérisent aussi les tableaux de chevalet, peu connus, où Charlot dresse un portrait tendre du peuple mexicain, de ses enfants (Mama Shanks, 1926) et de ses Bâtisseurs de pyramides (1930) dont il a pu étudier les réalisations lors d'une expédition archéologique de trois ans au Yucatán. En 1929, il s'installe aux États-Unis, enseignant entre autres à l'Art Student League à New York, avant de rejoindre l'université de Hawaï : les peintures murales de Charlot sont présentes dans ces deux pays.