En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Baptiste de Champaigne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Bruxelles 1631  – Paris 1681).

Neveu de Philippe de Champaigne, qui l'appela à Paris en 1642, Jean-Baptiste fut son élève, puis son collaborateur avant de prendre sa succession à sa mort, en 1674, à la tête de l'atelier familial. Il fut reçu à l'Académie en 1663 et devait y commenter, à l'exemple de son oncle, plusieurs œuvres de Poussin. Il travaille à des décors aux Tuileries (Éducation d'Achille et l'Aurore, Louvre) et à Versailles (plafond du Salon de Mercure, 1672). Il est avec Nicolas de Plattemontagne l'auteur d'un remarquable double portrait les représentant tous deux (1654, Rotterdam, B. V. B.).