En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Montelatici, dit Cecco Bravo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Florence 1607  – Innsbruck 1661).

Élève de Biliverti, il se distingue à Florence au xviie s. par son désir de prolonger la tradition maniériste du xvie s., dont il renouvelle la vivacité et certaines étrangetés antiacadémiques tout en adoptant le luminisme naturaliste. Avec Furini et Vannini, il continua dans le même style la décoration à fresque à la gloire de Laurent le Magnifique de la salle " degli Argenti " au palais Pitti, laissée inachevée en 1636 par G. da San Giovanni. C'est à la cour tyrolienne d'Anna de Médicis qu'il termina sa carrière (1660-61). Ses œuvres sont rares : un groupe de toiles jusqu'alors données à Sebastiano Mazzoni (Apollon et Daphné, musée de Ravenne ; Herminie chez les bergers, musée de Pistoia) lui ont été attribuées.