En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vincenzo di Biagio, dit Catena

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Venise v.  1480  – id.  1531).

Une iconographie souvent empruntée à Giovanni Bellini, une couleur émaillée et une construction géométrique des formes, typiques de la culture du xve s., sont caractéristiques des nombreuses Saintes Conversations de Catena (Baltimore, Walters Art Gal. ; Liverpool, Walker Art Gal.). À partir de 1510, sa manière s'adoucit ; sa couleur est plus fondue, sous l'influence évidente du climat artistique instauré par Giorgione et Titien (Sainte Famille au chevalier, Londres, N. G.). Après 1520, ce " giorgionisme " s'accentue encore, comme en témoigne la " pala " de Sainte Christine (Venise, S. Maria Mater Domini), chef-d'œuvre de son style tardif. On lui doit quelques beaux portraits d'hommes (Trissino, Louvre ; Homme au livre, Vienne, K. M. ; Andrea Gritti, Metropolitan Museum) et de femmes (Washington, N. G.).