En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bruno Cassinari

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Plaisance 1912-Milan 1992).

Formé à Milan au contact du mouvement Corrente (1938-1940), il signe en 1946 le Manifeste du Fronte nuovo delli arti. Il subit également l'influence de Picasso. Toutefois, son œuvre présente certains traits expressionnistes auxquels s'allie un graphisme facile et décoratif, dérivé de la manière de Modigliani (la Grand-Mère, Milan, coll. part. ; Donna Lorenza de'Medici, Gallarate, G. A. M.). L'emploi d'une couleur émaillée et dense rappelle son activité initiale d'orfèvre : la Chèvre (1951, Turin, G. A. M.). Sa première exposition à Milan (1940) fut présentée par l'écrivain Vittorini. Après un séjour à Paris (1947), il s'est fixé à Milan. Il a pris part aux plus grandes expositions internationales, et la Biennale de Venise, en 1952, lui a consacré une exposition où il a remporté le grand prix de la peinture italienne. Il a exécuté un grand panneau décoratif pour la Triennale de Milan (1951). Une rétrospective de son œuvre s'est tenue à Piacenza (Palazzo Farnese, 1983) et à Milan (Palazzo Reale, 1986). Une exposition lui a été consacrée, présentant aussi des œuvres de Federico Chiecchi (Vérone, Palazzo Forti), en 1996.