En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Casado del Alisal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Palencia 1812  – Madrid 1886).

Élève de F. de Madrazo à l'Académie de San Fernando de Madrid, il obtint en 1855 une bourse royale pour étudier à Rome, où il passa plusieurs années, et se rendit en France. En 1874, il fut nommé directeur de l'Académie espagnole des Beaux-Arts de Rome, créée en 1873, et le demeura jusqu'en 1881. Il est, avec Gisbert et Rosales, le grand représentant de la peinture d'histoire du xixe s. espagnol et connut un grand succès. De Bernardo del Carpio (Palma de Majorque, musée des Beaux-Arts), peint à Rome en 1858, des Dos Caudillos (1866, Madrid, Senado) ou de la Reddition de Bailen (1864, Madrid, Casón) à la Campagne de Huesca (1882, Huesca, mairie), exposée à Paris en 1889, et à Santiago en la Batalla de Clavijo (1885, pour le maître-autel de la chapelle des ordres militaires à San Francisco el Grande, Madrid, in situ), ses compositions aux effets lumineux, au réalisme violent avec une forte expression des sentiments par les gestes ont inspiré beaucoup d'épigones.