En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Asmus Jakob Carstens

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Saint Jürgen, Schleswig, 1754  – Rome 1798).

En 1778, Carstens poursuit ses études à l'Académie de Copenhague. Il travaille ensuite à Lübeck jusqu'en 1788 et, de 1788 à 1792, à Berlin. Son but est de rénover l'art par un retour à l'antique. Exclusivement intéressé par la figure humaine, il s'oriente vers une monumentalité de la forme qui doit beaucoup à Michel-Ange. En 1792, il va à Rome, où ses idées — souvent imparfaitement formulées — influencent Wächter, Koch, puis Genelli, Carstens, dont la culture littéraire était très vaste, a surtout laissé des dessins et des cartons, aux thèmes en grande partie empruntés à la littérature grecque (la Nuit avec ses enfants, musée de Weimar). Il est représenté à Copenhague (S. M. f. K.) et dans les musées de Berlin, de Hanovre et de Weimar.