En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Angelo Caroselli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Rome 1585  –id.  1662).

Cet autodidacte est l'une des plus inquiétantes figures en marge du Caravagisme. Il travailla à Florence (1605-1608), à Naples et, à partir de 1608, à Rome. À la fois auteur de compositions religieuses sans grande saveur (Messe de saint Grégoire, Rome, église Sainte-Françoise-Romaine), d'habiles pastiches d'œuvres du xvie s. et de scènes de genre ou d'allégories qui mêlent l'horreur à l'étrange (Vanité, Rome, G.N., Gal. Corsini ; Judith, Bergame, Accad. Carrara ; les Saisons, Ajaccio, musée Fesch), Caroselli livre une image du Caravagisme parfois malhabile, mais pleine de fantaisie et de violence. Il fut le maître du Lurquois Pietro Paolini.