En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonio Carneo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Concordia, Udine, 1637  – Portogruaro 1692).

Il exerça son activité dans le Frioul, à Portogruaro en particulier, où il fut pendant une vingtaine d'années l'hôte du comte Caiselli. Il est le représentant d'un " naturalisme " particulier, qui transfigure le style poétique des " tenebrosi " vénitiens, avec une veine populaire marquée, dont témoignent les sujets mêmes de ses œuvres (le Vagabond, la Méditation, musée d'Udine), et avec une couleur sensuelle et pleine de fantaisie. Ses toiles sont surtout conservées à Udine, au Museo Civico, dans les églises (Saint Thomas distribuant le pain aux pauvres, Besnate, église paroissiale ; Martyre de saint Barthélemy, Udine, basilique delle Grazie) et dans certaines collections privées.