En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frei Carlos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre portugais d'origine flamande (actif de 1517 à 1540).

Frei Carlos, dit O Flamengo (le Flamand), travailla jusqu'en 1540 au monastère hiéronymite d'Espinheiro, près d'Évora, où il avait fait profession en 1517. On ignore les étapes de sa formation, mais son œuvre est liée au milieu artistique d'Évora, largement ouvert aux influences septentrionales. D'anciens documents attestent qu'il reçut du roi Manuel la commande du retable principal et des autels collatéraux de la chapelle Notre-Dame d'Espinheiro, d'où proviennent, sans qu'on puisse en préciser la disposition initiale, la plupart des peintures qui lui sont attribuées (Lisbonne, M. A. A.) ; parmi celles-ci, deux sont datées : l'Annonciation en 1523 et l'Apparition du Christ à la Vierge en 1529. Il travailla également pour d'autres monastères de son ordre (Belem, S. Marinha da Costa). Autour de son œuvre capitale, on a groupé, grâce à des parentés de style, quelques panneaux contestés, compositions calmes et équilibrées, qui ont en commun précision, clarté limpide, suavité et intériorité mystique des personnages. Frei Carlos semble s'être inspiré de la technique flamande à la manière de Memling et de Gérard David : le Bon Pasteur, le Christ bénissant, au revers de la Vierge avec le Christ enfant et deux anges (Lisbonne, M. A. A.). La découverte du Triptyque Vilhena, d'un dessin plus animé (le Calvaire, Saint Jean-Baptiste et Saint Jérôme, 1520, Lisbonne, coll. part.), confirme les attributions qu'on lui avait faites de la Résurrection, de l'Assomption, de l'Ascension (Lisbonne, M. A. A.) et de la Nativité (musée d'Évora), exécutées peut-être antérieurement à 1529. Étrangère à l'influence des écoles italiennes, l'œuvre de Frei Carlos représente au Portugal les traditions de la peinture flamande du xve s. On a rattaché à ce cycle quelques tableaux groupés autour du Maître de Lourinhà (Saint Jean l'Évangéliste, couvent de la Miséricorde de Lourinhà).