En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ambrosius Bosschaert

dit le Vieux

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (Anvers 1573  – La Haye 1621).

Il émigre avant 1593, date à laquelle il est inscrit à la gilde de Saint-Luc de Middelbourg. Tout comme Jan Bruegel pour les Flandres, il est un de ceux qui ont donné à la nature morte hollandaise de fruits et de fleurs ses premières lettres de noblesse. Ses plus anciennes œuvres connues (Bouquet de fleurs, 1609, Vienne, K. M.) se caractérisent par des arrangements simples, une composition symétrique, un point de vue assez accentué de haut en bas, des couleurs limpides et surtout un amour des détails, décrits avec une étonnante minutie. Cependant, ses œuvres ultérieures (Bouquets de fleurs, Mauritshuis ; 1617, Stockholm, Hallwylska Museet ; 1618, Copenhague, S. M. f. K. ; 1619, Rijksmuseum ; 1620, Stockholm, Nm) se libèrent de cette symétrie primitive : les compositions y sont plus libres (le bouquet du Mauritshuis est, par exemple, placé devant un fond de paysage ; comme quatre autres bouquets de Bosschaert, trois dans des collections privées et un au Louvre), la vue de haut en bas y est moins accentuée ; cependant, les bouquets y sont tout aussi fournis et les fleurs et les insectes peints avec la même perfection du détail, où perce le sentiment naturaliste du xviie s. dans un climat de rêve et de raffinement encore maniériste. Son chef-d'œuvre reste le Bouquet de fleurs du Mauritshuis, d'une merveilleuse et cristalline pureté dans ses tons d'aquarelle et son fond de paysage bleu clair. Ambrosius Bosschaert est, avec Jacob de Gheyn, le créateur du grand style floral hollandais ; son influence fut décisive : tout d'abord sur ses trois fils, Ambrosius le Jeune (Arnemuiden 1609 - Utrecht 1645) , dont on peut voir un Bouquet (1635) au musée d'Utrecht, Abraham (Middelburg 1613) et Johannes (Arnemuiden 1610/1611 – ? apr. 1623) , excellent peintre de fleurs qui continue le style délicieusement archaïque de son père (Bouquet, 1626, musée d'Utrecht) ; puis sur son beau-frère, Balthasar Van der Ast, et enfin sur ses élèves : Jacob Van Hulsdonck, Roelandt Savery, Christoffel Van den Berghe et Bartholomeus Assteyn. L'Anversois J. B. Bosschaert, lui aussi peintre de fleurs, semble n'avoir aucun lien de parenté avec les Bosschaert de Middelburg.