En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Bapteur

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, miniaturiste (Fribourg ?documenté de 1427 à 1457)

et décorateur au service d'Amédée VIII de Savoie. Il fut actif aux cours de Thonon, de Genève, de Turin et de Chambéry. Les documents relatifs à son activité concernent des décorations pour des tournois et des fêtes, ainsi que l'illustration, exécutée à Thonon de 1428 à 1434, d'une Apocalypse (avec des vignettes de l'artiste savoyard Peronet Lamy) pour le compte d'Amédée VIII. Ce manuscrit enluminé (bibl. de l'Escorial) est un chef-d'œuvre de la miniature du gothique tardif. Il prouve que, formé sur l'exemple de l'enluminure française, Bapteur fut particulièrement attiré par les recherches des artistes du duc de Berry (surtout les Limbourg). Il visita Milan, Lodi, Padoue, Bologne, Florence, Sienne et Rome, et fut fortement impressionné par les enlumineurs milanais et par les fresques du trecento en Lombardie et à Padoue. Ces influences expliquent l'exceptionnelle résonance poétique de Bapteur dans l'illustration de l'Apocalypse, admirable trait d'union entre la France et l'Italie, qui reflète le réalisme lyrique des Flamands et la conception italienne de l'espace. On a récemment attribué à Bapteur un panneau (Crucifixion) acquis par le Museo Civico de Turin. L'étude des fresques de Jaquerio à Ranverso (près de Turin) confirme les relations de Bapteur avec cet artiste.