En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alice Bailly

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste suisse (Genève 1872  – Lausanne 1938).

À la suite d'études à Genève et à Munich, Alice Bailly se fixe à Paris en 1906. Sa peinture est, dans un premier temps, marquée par le Fauvisme ; elle s'en détourne en 1910 pour évoluer vers une touche plus rigoureuse et quasi cézannienne (le Réveille-matin, 1912-1913). Après 1913, peut-être sous l'influence de Raoul Dufy et d'André Lhote, elle adopte une imagerie plus sereine, voire sensuelle, proche cependant du Futurisme (Marval au bal Van Dongen, 1914). Réfugiée à Genève durant la Première Guerre mondiale, elle fait de son atelier le cœur intellectuel de la ville. De ces années 1918-1919 datent une cinquantaine d'œuvres intitulées " Tableaux-Laine " (Femme à la perle, 1918-1919).