En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arcangelo di Cola da Camerino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (documenté de 1416 à 1429).

Formé sans doute dans sa province natale auprès de Carlo da Camerino comme le prouvent ses premières œuvres (Madone de la pin. de Camerino, fresque à S. Marco d'Osimo), Arcangelo di Cola fut surtout marqué par l'œuvre de Gentile da Fabriano, qu'il connut lors de son séjour à Florence, où il résida au moins de 1420 à 1422. Dans la Madone d'humilité (musée d'Ancône), on décèle facilement les éléments de sa première formation archaïque et de goût gothique, sur lesquels se greffe une réaction très vive aux rythmes précieux que son compatriote, venant d'Italie du Nord, divulguait à Florence. Cette réaction est encore plus complète dans le Diptyque signé de la Frick Coll. (New York), son chef-d'œuvre. Il fut marqué, comme tant d'autres peintres toscans, par la crise provoquée par l'art révolutionnaire de Masaccio, qu'il essaya de concilier avec la tradition gothique. On sait qu'il se rendit en 1423 à Rome et qu'il retourna peu après dans sa région natale. Mais ses œuvres (Madone de l'église S. Ippolito e Donato, à Bibbiena) continuèrent à témoigner de rapports constants avec Florence.