En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michael Andrews

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Norwich 1928-1995).

De 1949 à 1953, il étudie à la Slade School à Londres, où il participe à deux films de Lorenza Mazzetti. Son travail montre très tôt l'influence de Coldstream, de la Euston Road School et de Francis Bacon. Ses deux œuvres présentées pour le diplôme de Slade sont remarquées, A Man Who Suddenly Fell Over est acheté par la Tate Gal. La même année 1958, Beaux-Arts Gal. (Londres) organise sa première exposition personnelle. Il enseigne ensuite dans diverses écoles d'art, dont la Slade School de 1963 à 1966.

Il est l'un des protagonistes de l'école de Londres avec Francis Bacon, Lucien Freud, Frank Auerbach et Léon Kossoff, qui sont restés étrangers aux mouvements internationaux et ont perpétué la figuration. En dépit de leur diversité stylistique, ils ont en commun la volonté de peindre l'homme et son contexte. La réputation de Michael Andrews repose sur un petit nombre d'œuvres : il travaille lentement. Il choisit pour modèle ses amis et sa famille dans des situations quotidiennes (The Colony Room I, 1962, Colin St John Wilson). De 1983 à 1986, il délaisse la figure humaine pour peindre une série du Ayers Rock (The Cathedral, North-East Face, 1985, Londres, Saatchi Coll.).