En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Triptyque Portinari

Triptyque d'autel de Hugo Van der Goes (1475-1477). Musée des Offices, Florence.

Le triptyque d'autel dit Triptyque Portinari, du nom de son commanditaire, Tommaso Portinari, représentant des Médicis à Bruges, est l'œuvre maîtresse du peintre flamand Hugo Van der Goes. Commencé en 1475, il est terminé deux ans plus tard, alors qu'une maladie mentale conduit le peintre à se retirer dans un couvent.

Première grande synthèse des traditions nordiques et italiennes, le Triptyque Portinari, conçu pour l'église San Egidio de Florence, arriva dans cette ville en 1483. L'admiration dont il fut l'objet est un des témoignages des échanges qui, tout au long du xve s., relient les Flandres et l'Italie.

Dans un climat tourmenté, les contrastes et les tensions animent la composition. La différence d'échelle qui marque les personnages figurant les anges et les donateurs suggère un espace irréel et une atmostphère mystique. Le rendu réaliste des visages des bergers et la liberté gestuelle de ceux-ci s'opposent au hiératisme de la Vierge. Sa luminosité, son chromatisme et la description minutieuse des objets font de cette œuvre une somme de l'héritage transmis par Jan Van Eyck et Rogier Van der Weyden.