En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pour en finir avec le jugement de dieu

Texte de A. Artaud (1948).

Le poète se révolte contre dieu (auquel il refuse la majuscule) et contre la religion. Mais il combat aussi toutes les formes d'ordre et de domination. Il leur oppose la libération absolue d'un corps voué au déchaînement de ses fonctions organiques et livré aux transes d'une danse frénétique.

Ce texte déroutant, écrit avec un accompagnement musical et destiné à la radio, paraît souvent incompréhensible. Il est également en rupture avec le discours logique et la pratique de la littérature.