En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

versus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Mot latin qui signifie « vers », et dont le singulier et le pluriel ont la même forme, ce qui rend parfois difficile d'en connaître le nombre.

Le sens primitif du mot était « sillon », par allusion à la disposition graphique qui l'oppose à prorsus (prorsa oratio, d'où « prose », qui poursuit sans retour en arrière).

Le nom de versus, au singulier attesté, a été donné du ixe au xiie siècle à un répertoire de pièces chantées latines en vers, le plus souvent religieuses et strophiques, syllabiques ou faiblement mélismatiques, cultivé surtout autour des grandes abbayes, et spécialement autour de Saint-Martial de Limoges, en dehors de l'usage liturgique. On en retrouve le nom dans les chansons des premiers trouveurs, qui s'appelaient elles aussi un « vers » au singulier, et on a conjecturé avec vraisemblance la filiation des deux répertoires.

On a également nommé versus, sans pouvoir préciser le singulier ou le pluriel, diverses compositions liturgiques en vers placées en addition à l'office (trope de complément). Ce sont surtout des pièces de caractère processionnel, acclamatoire ou litanique.