En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sus-dominante

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Nom donné au 6e degré de la gamme lorsqu'il a une fonction harmonique, et dans ce cas seulement. Cet emploi étant exceptionnel, en langage classique ­ contrairement à la dominante et à la sous-dominante ­, le terme est peu employé. Il est, du reste, contestable, car il a été forgé par analogie à partir d'un contresens sur le mot « sous-dominante ». Ce dernier, à l'origine, ne voulait pas signifier « degré au-dessous de la dominante », mais « dominante du dessous », c'est-à-dire la quinte inférieure de la tonique comme la dominante en était la quinte supérieure. Dans une telle acception, le mot « sus-dominante » n'avait aucun sens.