En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

régale

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Sorte de petit orgue portatif à un jeu unique d'anche battante, sans tuyau résonateur, en vogue à la Renaissance. Son clavier, étendu parfois jusqu'à quatre octaves, permettait de jouer en polyphonie et d'accompagner le chant. En usage en Angleterre, en Allemagne et en Italie, on en connaît bien le timbre âpre et nasillard par l'emploi qu'en fit Monteverdi pour soutenir dans l'Orfeo (acte III) le chant de Charon et les personnages du monde souterrain en général (Pluton). La régale tomba en désuétude au xviiie siècle.

Le terme de régale désigne également un jeu d'orgue à anche et à tuyau raccourci, de caractère proche du jeu de voix humaine.