En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

psalmodie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

1. En musique grecque antique, selon le sens étymologique strict, chant (ôdé) accompagné par un instrument à cordes pincées tel que lyre ou cithare (psallein, « pincer une corde »).

2. En musique grégorienne, manière de chanter les psaumes à l'office, en employant un timbre défini, comportant des règles particulières d'intonation, de repos et de terminaison à partir d'une « teneur » ou « corde de récitation », note principale sur laquelle se chante le corps du texte, et dont le rapport avec la note finale détermine le « mode » ou « ton de récitation ». La dérivation à partir du sens no 1 s'explique par le fait que le roi David était censé chanter ses psaumes en les accompagnant sur la harpe, d'où leur nom. Celui-ci leur est resté, une fois l'habitude prise de chanter les psaumes sans accompagnement.

3. Par extension et analogie, on applique le mot « psalmodie » à tout chant qui, par son caractère de récitation sur une seule note, brodée ou non, évoque l'aspect répétitif et monotone du chant des psaumes à l'office.