En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

prima donna

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Née vers le milieu du xviie siècle, cette expression signifie « première dame » et désigne la chanteuse titulaire du principal rôle féminin dans un opéra ou dans une troupe, et la chanteuse à qui reviennent de tels rôles. Ce titre honorifique et hiérarchique devint vite des plus recherchés, ce qui, au xviiie siècle, conduisit d'une part à un véritable culte de la prima donna, d'autre part à l'attribution de titres encore plus prestigieux tels que prima donna assoluta, voire prima donna assoluta e sola. Très souvent, les privilèges de telle ou telle prima donna furent fixés par contrat (dimension des lettres de leur nom sur les affiches, etc.). À la longue, l'expression fut utilisée également pour qualifier les cantatrices célèbres par leurs caprices, ainsi que, par extension, toute vedette au caractère insupportable, sans distinction de discipline ni même de sexe. Certaines œuvres littéraires (Il teatro alla moda de B. Marcello, v. 1720) et de nombreux livrets (La cantante e l'impresario de Métastase, 1724) ont raillé plus ou moins subtilement la prima donna. La personnalité ou la voix de telle ou telle prima donna ont, en revanche, été déterminantes pour la caractérisation musicale de nombreux personnages d'opéra.