En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

portée

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ensemble de lignes horizontales et équidistantes servant de points de repère pour indiquer la hauteur des notes.

C'est à tort qu'on attribue à Guy d'Arezzo l'invention de la portée. Elle se fit par étapes successives. D'abord une seule ligne pour indiquer une note de référence, puis deux lignes de couleurs différentes pour le do et le fa (G. d'Arezzo), puis, quatre lignes (tradition conservée dans la notation du chant grégorien), puis cinq lignes et, même, six lignes (surtout en Angleterre au xviie s.). Notre portée s'est stabilisée à cinq lignes, ce qui semble correspondre le mieux à la perception visuelle humaine.