En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mélopée

(gr. melopoieia, de melopoios, « qui fait de la mélodie »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

1. Dans la musique de la Grèce antique, la mélopée était soit la théorie musicale de la mélodie, soit la pratique de cette théorie (par opposition à la rythmopée, « action d'ordonner le rythme »), soit enfin la mélodie elle-même. Voltaire rapproche ainsi le récitatif italien de la mélopée des Anciens.

2. On appelle couramment mélopée une mélodie qui sonne à nos oreilles comme longue, monotone et ondulante (telles les lignes mélodiques des musiques arabes ou indiennes, dont l'oreille occidentale souvent ne sait percevoir la logique).