En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

miracle

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Genre théâtral médiéval, à participation musicale très variable, en honneur surtout aux xiie et xiiie siècles, mettant en scène un événement extraordinaire attribué par l'histoire ou la légende à un saint, ou à la Vierge.

Rattaché par ses origines au drame liturgique (le Jeu de Daniel peut être considéré comme un miracle), le miracle peut être soit latin et entièrement chanté (ms. 218 d'Orléans), soit vernaculaire et parlé (Jeu de saint Nicolas de Jean Bodel, Miracle de Théophile de Rutebeuf) et s'achève habituellement par le chant du Te Deum qui clôt l'office des matines. Le terme s'applique également à des récits en vers, ou en prose, sur des sujets analogues : les plus célèbres sont, au xiiie siècle, les Miracles de Notre-Dame de Gautier de Coincy, où sont insérées des chansons pieuses parodiées sur des conduits ou des chansons de trouveurs profanes.