En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

matines

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Première partie de l'office de nuit, suivie par les laudes, et se divisant elle-même en 3 nocturnes. Chacun de ceux-ci comportait principalement une lecture chantée collective de psaumes avec antiennes et la lecture psalmodiée par un lecteur soliste de « leçons », translittération du mot latin lectio (« lecture »), coupée de répons, en nombre variable selon les cas. L'office se terminait par le chant d'un hymne et par le Te Deum (que l'on retrouve dans les drames liturgiques chantés à ce moment de l'office).

Dans le bréviaire séculier, l'office de matines, très abrégé, se lisait sans obligation horaire. La récente réforme liturgique ne laisse plus grand-chose de l'office traditionnel.