En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

main guidonienne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Procédé pédagogique attribué sans preuves à Guy d'Arezzo (xie s.), consistant à compter les sons de l'hexacorde sur les phalanges de la main ouverte pour en retenir plus facilement la succession et les procédés de mutation, c'est-à-dire de passage dans la nomenclature d'un hexacorde à un autre.

La main guidonienne pouvait aussi servir à apprendre les mélodies, le maître montrant sur sa main gauche ouverte l'emplacement des notes à chanter. Ce dernier procédé, qui a été en usage jusqu'à la fin du xvie siècle, a été repris avec diverses variantes par plusieurs méthodes d'enseignement musical (Wilhem, Chevais, Kodály, etc.) sous le nom générique de phonomimie.